bandeau haut
reportages 2006 2007 2008 2009 2010 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
L'Aficion Fréjusienne en deuil...

 

frejus

Photos : Daniel Chicot

C'en est terminé de la tradition taurine à Fréjus (83). Et la presse locale s'en fait largement écho en ce mercredi matin. Monsieur le Sénateur-Maire Elie Brun vient de sonner le glas d'un siècle de spectacles tauromachiques dans les arènes romaines de sa ville.

Certes, la nouvelle n'a franchement surpris personne... Mis à part peut-être la soixantaine d'adhérents résolument engagés du Club Taurin local, La Lidia. Les tergiversations de ces derniers mois, alors même que les travaux des arènes sont en cours de finition, étaient signes d'un malaise quant à l'annonce de la future programmation culturelle de l'amphithéâtre rénové.

La nouvelle réjouit bien entendu les fervents défenseurs de la cause animale, dont ce monsieur qui, interrogé en micro-trottoir déclare qu'il aime les course Landaises, durant lesquelles on "arrache une cocarde sur la tête du taureau" (!!!), mais qu'il faut "arrêter cette barbarie d'un autre âge". Ainsi, une nouvelle fois, comme on peut le constater avec ce témoin qui n'a certainement jamais mis les pieds dans une arène, c'est la désinformation, ou la mauvaise information qui sont à l'origine de tous nos maux. Et après la corrida, c'est à la Course Camarguaise et aux Courses Landaises, aujourd'hui tolérées, que l'on s'attaquera...

A l'heure où l'on érige l'oisiveté et la méchanceté en Art à longueur d'émissions télévisées, l'image pailletée de la Côte d'Azur finissait peut-être par mal s'accomoder des valeurs de rusticité, de courage et de travail que porte la tauromachie.

A moins que les prochaines échéances électorales n'aient eu raison des résolutions de monsieur Elie Brun, qui paraphait ainsi le livre d'Or des Arènes le 28 juin 2000, trois ans après sa première élection victorieuse au poste de premier édile : "Depuis 1905 la tradition taurine est ancrée à Fréjus. Les arènes romaines ont retrouvé au fil des corridas leur vocation originelle. Aujourd'hui je souhaite que Fréjus redevienne un haut-lieu de tauromachie et affirme son identité de ville taurine".  

Mais attention, comme le souligne cet autre témoin Fréjusien depuis quatre générations et pro-corrida, lui : "Quand on lève la Culture et la Tradition à une Ville, on lui lève son âme..."

Sur Var-Matin version numérique, il existe un sondage à la Une : "Les Taureaux ne seront plus mis à mort dans les arènes de Fréjus. Est-ce selon vous une bonne chose ?". Bien que le résultat de ce sondage, toujours sujet à caution, (j'ai voté dix fois de rang NON ce matin...) ne change rien à l'issue fatale, dont il semblerait qu'elle soit désormais entérinée, Corridafrance.fr vous engage à aller manifester votre opinion et assure l'Aficion Fréjusienne de son soutien le plus total dans ses initiatives pour faire vivre notre Culture et nos Traditions dans cette Terre Taurine au sens Légal du terme, bien que située "de l'autre côté du Rhône". Les Maires ne sont pas inamovibles et les arènes sont là et bien là...

Laurent Deloye "El Tico"

http://www.varmatin.com

 

frejus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR