bandeau haut
 
 
 
 

 

 

 

LOGO

La sortie du dernier film de Menno Meyjes, " Manolete"

 

manolete

 

La société Quinta Communications est fière de vous annoncer la sortie du dernier film de Menno Meyjes, Manolete  le 31 mars 2010 dans les salles.

Manolete retrace la vie du célèbre torero Manuel Rodriguez Sanchez, sa passion funeste pour la tauromachie et sa rencontre avec la pétillante Lupe Sino qui incarne tout ce que la vie compte de plus éblouissant.

Toujours sur les routes, Manolete partage sa vie entre les arènes et les chambres d’hôtels solitaires. Malgré son immense célébrité, c’est un homme sobre et réservé. Lorsqu’il rencontre Lupe Sino, sa vie bascule. Lui qui n’a vécu jusque-là que pour monter toujours plus haut, va désormais entamer une autre quête. Voici la bouleversante histoire d’amour d’un homme qui flirte avec la mort et d’une femme qui aime la vie.

Servi par des acteurs forts comme Adrien Brody (Oscar du meilleur acteur pour Le Pianiste de Roman Polanski) et Penelope cruz ( Oscar du meilleur second rôle pour Vicky Cristina Barcelona de Woody Allen) Manolete offre une peinture de l’Espagne des années 1940 , tout juste sortie d’une guerre civile qui l’a beaucoup fragilisé. Manolete est un héros moderne, à la fois tragique et passionné il a su déplacer les foules et tenir en haleine des milliers d’Espagnols dans l’arène.

Menno Meyjes, réalisateur et scénariste à succès a été nommé à l’Oscar pour le scénario de La Couleur pourpre de Steven Spielberg et a reçu le BAFTA Award et le Writers Guild Award du meilleur scénario d’adaptation, puis le prix Humanitas. Il nous livre ici un véritable carnet de croquis sur l’Espagne et sur la passion pour la tauromachie qui l’anime.

Légende vivante adulée par tout un peuple, Manolete déplaçait les foules et déchaînait l’hystérie à chacune de ses apparitions. Sur les routes du pays, des centaines de personnes se massaient et attendaient des heures pour avoir
simplement la chance de l’apercevoir au passage de sa voiture. Véritable idole, il fut le seul homme courtisé par Ava Gardner. Pour lui, on fit construire une arène de 60 000 places. Imaginez simplement que l’on fasse construire le Stade de France pour une seule personne aujourd’hui, et vous aurez une idée de ce que représentait cet homme… Manuel Laureano Rodríguez Sánchez est né à Cordoue le 4 juillet 1917. C’est un enfant fluet, pâle et d’une nature plutôt triste. Son père, un torero qui usait déjà du pseudonyme de Manolete, meurt cinq ans plus tard. En 1923, Manuel, sa mère et ses soeurs vivent misérablement dans la maison numéro 4 du quartier de Santa Marina. L’enfance de celui qui allait révolutionner l’univers de la tauromachie a donc été marquée par la pauvreté et la faim. Très tôt, Manuel est frappé par le contraste existant entre la prospérité des toreros et le dénuement des populations ayant survécu à la guerre civile. La pauvreté et la corrida coulant dans ses veines, il décide, dès l’âge de 12 ans, de devenir matador. En quelques années, Manolete s’impose comme le plus fabuleux des matadors. Mais pendant qu’il aligne les triomphes, une autre histoire se joue dans l’ombre.
manolete
Sa rencontre avec Lupe le change, et plus rien ne sera comme avant. Lorsque la mort le frappe dans l’arène, il n’a que 30 ans et ne s’est jamais marié. Sa fiancée, l’actrice Lupe Sino, ne sera pas autorisée à pénétrer dans la chambre d’hôpital, à Linares, où il décède le 29 août 1947 à 5 h 07 du matin.
manolete

« Manolo, tu as tellement peur de la mort que tu en es tombé amoureux. Comment pourrais-je me marier avec toi ?


Je ne suis que ta maîtresse. La mort est ton épouse. »


Lupe Sino

 

(communiqué)

 

 

 

RETOUR

 

occterra