reportages 2008 2009 2010 2011 2012 campo
cartels archives liens mentions legales
 
partenaires
 
pub
pub
pub
pub
pub
pub
pub7

contact

 

 
 
 
 

 
 
 
 
logo Un nouveau Club Taurin Paul Ricard à Nîmes (30)

 

ctpr

Photo : BP

Club taurin Paul Ricard de « l’Avenir ».

Le premier espace citoyen des tauromachies Populaire et ouvert ! Le club taurin créé jeudi soir au cercle de l’Avenir par quelques aficionados nîmois affiche sa différence. Ou­vert, il le sera aux tauromachies camarguaise et espagnole, aux jeunes et aux moins jeunes et plus largement à tous les nîmois qui partagent ces cultures taurines et souhaitent en prolonger l’expérience dans leur quartier, loin des cercles d’initiés du centre ville. Le choix pour siège social du cercle de l’Avenir « lieu chargé d’histoire », comme le soulignera son futur président Jacques Molle, montre d’ailleurs clairement la volonté de ses initiateurs de s’adresser au public populaire nîmois, celui qui n’a plus forcement les moyens d’assister aux corridas jugées trop chères pour des budgets modestes.

Jacques Molle à l’origine du club expliquait son souhait de créer un espace de réflexion autour du taureau et de toute cette culture régionale. « Le but est d’élargir au plus grand nombre. La tauromachie ne doit pas être fermée, elle n’appartient pas qu’aux initiés. » Pour cela, il propose de créer un espace « citoyen » pour défendre et promouvoir les tauromachies dont on sait qu’elles sont actuellement les cibles de nombreux mouvements d’opposants. Il souhaite dans ce cadre organiser des débats sous le signe de la solidarité et la fête avec pour fil conducteur, la promotion et la défense de la culture taurine.

Le conseiller général, Christian Bastide, qui félicite les aficionados à l’initiative de la création de ce club en cette période où « les regards changent, » estime qu’il convient de regagner les jeunes au goût de l’échange dans le respect des convictions de chacun. Didier Roux insiste sur le pluriel des tauromachies en pensant que la bouvine est peut-être plus en danger encore que la tauromachie espagnole. Plein d’idées Pour animer le club, les idées ne manquent pas ; Gérard Valmalle propose d’organiser des " tertulias " sur les spectacles taurins qui se déroulent durant la feria. Il fait également part de la possibilité de retransmission télévisuelle des ferias espagnoles ( Canal Sur ). Jacques Molle propose encore une exposition de photos avant la feria de Pentecôte, un débat autour de professionnels et une démonstration de danses sévillanes . Laurence Oudet, la future secretaire souhaite qu’à l’image de ce qui se faisait dans les années 70 80, un repas puisse être pris en commun le lundi de Pentecôte au Cercle pour aller ensuite ensemble assister à la corrida. Enfin, Bernard Planchon, .délégué régional de l’union des clubs taurins Paul Ricard, se félicite de la création de ce nouveau club taurin Paul Ricard « de l’Avenir » à Nîmes. Le premier rendez-vous est fixé au 25 mars prochain pour se rendre ensemble à Saint-Gilles assister au Printemps des Aficionados.

Jean-pierre Michel journal La Marseillaise

 

 

 

(communiqué)

 


 

 

 

 

retour